IL FAUT AUGMENTER LES SALAIRES !

Mais ce n’est pas du tout  l’orientation du gouvernement,  lequel prétend
contraire :
–  Modifier  la Constitution Française  pour  imposer  la rigueur  et
« légal » et donc obligatoire ( !) le sacrifice des  salariés et des se
publics au profit des rentiers et des financiers
–  Geler les salaires des fonctionnaires pendant deux ans.

  •    Et pourtant de l’argent il y en a :

–  Les entreprises du CAC 40 ont réalisé 83 milliards € de profit en 2010.
–  Elles  ont  bénéficié  de plus de 30 milliards  €  d’allègements de cot
patronales
–  Un patron de ces entreprises gagne en moyenne 928.000 € par an !

  •    Pendant que les prix flambent !

Lire la suite …

Publicités

MÊME NON REPRÉSENTATIF FO RESTE UN VRAI SYNDICAT !

En accordant du crédit au pôle estampillé
« réformiste », les cheminots de la SNCF
veulent-ils ainsi guider les organisations
syndicales vers d’autres orientations
revendicatives ou l’embellie de l’UNSA/
CFDT est-elle plus prosaïquement la
consécration d’un travail de terrain de leurs
militants ?
L’étrangeté de cette question ne se
poserait pas si la loi sur la représentativité
n’avait pas vu le jour.
Depuis 2009, un accord d’entreprise est
seulement valide s’il obtient la signature
d’une ou des organisations syndicales
représentant au moins 30 % des suffrages
des salariés (vote CE titulaires).
Le pôle estampillé « réformiste » est
dorénavant en possession de ce sésame
(35,22 %) pour satisfaire aux obligations de
la loi sur la représentativité.
A contrario, une ou des organisations
syndicales représentant au moins 50 % des
salariés peuvent faire valoir leur droit
d’opposition !
Le nouveau paysage syndical à la SNCF
dessiné par les cheminots favorisera-t-il
l ’ éme rg e n ce de bo n s a c c o rds
d’entreprise ? Le doute est autorisé !

Lire la suite …

Tract post élections

FO continue de convaincre à l’Ingénierie, mais peine à se faire connaître dans les autres services de l’INFRA (DCF et IV), et ne progresse pas assez (435 voix au CEGI, soit 8.33%) pour gagner la « représentativité » (>10%) rendue obligatoire depuis la loi du 20/08/2008 issue de l’accord MEDEF/CGT/CFDT.

 

Document PDF: Tract IG-IV