MÊME NON REPRÉSENTATIF FO RESTE UN VRAI SYNDICAT !

En accordant du crédit au pôle estampillé
« réformiste », les cheminots de la SNCF
veulent-ils ainsi guider les organisations
syndicales vers d’autres orientations
revendicatives ou l’embellie de l’UNSA/
CFDT est-elle plus prosaïquement la
consécration d’un travail de terrain de leurs
militants ?
L’étrangeté de cette question ne se
poserait pas si la loi sur la représentativité
n’avait pas vu le jour.
Depuis 2009, un accord d’entreprise est
seulement valide s’il obtient la signature
d’une ou des organisations syndicales
représentant au moins 30 % des suffrages
des salariés (vote CE titulaires).
Le pôle estampillé « réformiste » est
dorénavant en possession de ce sésame
(35,22 %) pour satisfaire aux obligations de
la loi sur la représentativité.
A contrario, une ou des organisations
syndicales représentant au moins 50 % des
salariés peuvent faire valoir leur droit
d’opposition !
Le nouveau paysage syndical à la SNCF
dessiné par les cheminots favorisera-t-il
l ’ éme rg e n ce de bo n s a c c o rds
d’entreprise ? Le doute est autorisé !

Lire la suite …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :